François Lazarevitch : 1000 ans de cornemuse !

Aux remparts anciens de Saint-Germain-de-Montgommery, le passé s’est marié au présent. Des douves séches protègent cette colline, et en haut il y a une grande clairière entourée par les murs du sol et des arbres. Autrefois, un vieux château du 10ème ou 11ème siècle s’y trouvait. On peut grimper les anciens remparts, examiner les champs, et imaginer les artisans et les marchands qui se trouvaient dans la basse-cour. C’est dans ce site magique que nous avons accueilli François Lazarevitch pour un concert d’un instrument aussi vieux que le château : la cornemuse!

At the ancient ramparts of Saint-Germain-de-Montgommery, the past is inseparable from the present. A dried-out moat protects this hill, at the top of which rests a great clearing surrounded by walls of earth and trees. Here, there once stood an old castle dating from the 10th or 11th century. One can climb up the remnants of the parapets, survey the fields, and imagine the lively sounds of medieval artisans and merchants down below. It was in this magical site that we welcomed François Lazarevitch for a concert of an instrument just as old as the castle: the bagpipes!

Avant le concert, Luc de Boever a parlé de l’histoire de Saint-Germain-de-Montgommery et le rôle de son château dans la vie de Guillaume le Conquérant. Pierre Bouet, de l’Université de Caen, a proposé ensuite une conférence sur les châteaux du moyen-age. Il a donné au public la contexte historique et les explications techniques de plusieurs châteaux connus de la Normandie, qui ont façonné l’identité de la région.

Before the concert, Luc de Boever spoke about the history of Saint-Germain-de-Montgommery and the role its castle played in the tale of William the Conquerer. Pierre Bouet from the University of Caen also gave a lecture on castles from the middle ages. He provided historical context and technical explanations of several famous Normandy castles that have shaped the region’s identity.

Si les conférences et le site nous ont invités à voyager dans un passé millénaire, le programme proposé par Lazarevitch nous a transportés graduellement encore au présent. Le concert présentait la musique de cornemuse de chaque siècle, du moyen-age à aujourd’hui. Les œuvres variaient d’un morceau de bravoure inspiré par la musique classique italienne aux airs brétons. Lazarevitch a tout joué avec des compétances formidables. Outre montrer ce développement des styles et genres de la musique, l’artiste a aussi expliqué au public les changements et évolutions de l’instrument pendant sa longue histoire. Il a joué une grande variété de cornemuses, musettes, et flûtes des régions et périodes différentes de la France, et a expliqué leurs éléments techniques avec un enthousiasme contagieux. Son énergie aussi transparaissait quand il marquait le rythme avec ses pieds pendant les morceaux de danse. Comme rappel, il a joué un air traditionnel irlandais sur le flûtiau, provoquant les applaudissements bruyants du public. En entendant le son de la cornemuse traversant les remparts anciens de Saint-Germain-de-Montgommery, on ne peut que ressentir la puissance et la présence tenace des traditions de la Normandie.

While the lectures and the site invited us to travel backwards in time by 1000 years, Lazarvitch’s program gradually carried us forwards again. The concert featured music written for the bagpipes from every century from the middle ages to the present day. The pieces ranged from a classically-inspired Italian showpiece to traditional Breton airs, and Lazarevitch performed them all with formidable skill and energy. In addition to showing this development in musical styles and forms, the artist also informed the audience about the changes that have occurred to the instrument itself throughout its long history. He played a wide variety of bagpipes, musettes, and flutes from different French regions and time periods, explaining their technical elements with an infectious enthusiasm. Lazarevitch’s energy also came through as he tapped and shuffled his feet during the dance numbers. As an encore, he performed an Irish reel on the tin whistle, earning a loud applause from the audience. Hearing the sound of the bagpipes carry across the hills of the ancient ramparts of Saint-Germain-de-Montgommery, one cannot help but feel the lasting presence and power of the traditions of Normandy.

Après le concert, le public a goûté le fromage de la fromagerie Graindorge avec le cidre et le poiré présentés par Didier Gautard, le propriétaire-récoltant de la distillerie Earl Le Perrey Picot. On avait aussi l’opportunité de regarder et acheter les livres de Pierre Bouet sur le moyen-âge. Cette soirée, l’histoire profonde de la Normandie devenait vivante !

After the concert, the audience tasted cheese from the Graindorge Fromagerie with cider and poiré presented by Didier Gautard, the owner-manager of the distillery Earl Le Perrey Picot. They also had the opportunity to preview and purchase Pierre Bouet’s books on the Middle Ages. This evening, the rich history of Normandy truly came to life!

Merci à Judith Crews pour ces photos.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s