Quatuor A’dam : Spirituals

À Mézidon-Canon le 2 août, nous sommes passés du coq à l’âne avec un ensemble très talentueux : le Quatuor A’Dam ! Dans la belle Église Saint-Pierre du Breuil, ces quatre z’amis nous ont proposé un programme très multicolore qui a montré la variété de la musique occidentale.

In Mézidon-Canon on August 2, we jumped from one musical genre to the next with a very talented ensemble, the Quatuor A’Dam! In the beautiful Église Saint-Pierre du Breuil, these four friends gave us a multicolored program that showcased the variety of genres within the Western musical tradition.

Le concert a commencé soudainement quand les musiciens chantaient cachés dans les coulisses. Leurs voix résonnaient dans la petite église et s’élevaient jusqu’aux voûtes. Le Quatuor A’Dam a chanté des belles lignes polyphoniques de Palestrina et de Victoria avec une grande élégance. Ils ont souligné les harmonies complexes et romantiques de Poulenc et Schubert. Les artistes ont aussi joué des chansons américaines à succès de Paul Simon et Leonard Bernstein. Cependant, les plus magnifiques morceaux étaient les negro spirituals, avec leur beauté historique et puissante. Le Quatuor A’Dam a présenté chaque chanson avec un mélange vocal délicat et sensible. Chaque chanteur a ajouté un son différent au groupe, et le résultat était une tonalité très pleine et passionante. C’était un concert pan-occidental, mais aussi multiculturel, avec un ensemble formidable.

The concert started suddenly, as the musicians began to sing while hidden backstage. Their voices resonated in the small church and rose towards the high rafters. The Quatuor A’Dam sang the beautiful polyphonic lines of Palestrina and de Victoria with great elegance. They emphasized the complex romantic harmonies of Poulenc and Schubert. The artistes also sang popular American works from Paul Simon and Leonard Bernstein. However, the most magnificent pieces were the negro spirituals, with their historical and powerful beauty. The Quatuor A’Dam performed each song with delicate and sensitive vocal blending. Each singer added a unique sound to the group, and the result was a very full and passionate sound. It was a pan-Western, but also multicultural, concert with a sensational ensemble.

Après le concert, le cocktail avait lieu à la Ferme de la Londe, un endroit qui appartenait à l’origine aux moines du prieuré Saint-Barbe. Aujourd’hui, la propriétaire, Ludivine Heyser, y habite et y produit des céramiques inspirées de la nature. Avec sa vaste vue sur la campagne, la ferme était un beau site pour conclure une soirée très divertissante et agréable.

After the concert, the cocktail was held at the Ferme de la Londe, a place originally owned by the monks of the Saint-Barbe priory. Today, the proprietor Ludivine Heyser lives there and makes ceramics inspired by nature. With its expansive view of the countryside, the farm was a beautiful spot in which to conclude a very entertaining and pleasant evening.

Merci à Judith Crews pour ces photos.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s